Vidéos 360° et réalité virtuelle… Retour sur la rencontre StoryCode Grand Ouest #19

Vidéos 360° et réalité virtuelle… Retour sur la rencontre StoryCode Grand Ouest #19

Le jeudi 26 janvier 2017, Ouest Médialab et la Mission AnCRE organisaient une 19ème rencontre StoryCode Grand Ouest sur le thème « vidéos 360° et réalité virtuelle » dans le cadre du festival Premiers Plans.

Cinq intervenants (structures et professionnels) sont venus présenter des projets réalisés ou en cours de développement. L’occasion d’échanger sur les pratiques, les outils et les enjeux de la vidéo à 360° et de la réalité virtuelle.

L’application « Angers Patrimoine caché »

Jean-François Bidet (guide-conférencier) et Jérôme Boccon-Gibod (360images), ont présenté l’application « Angers Patrimoine caché ».

Disponible gratuitement sur les stores, elle propose de découvrir plus de 20 lieux cachés de la ville, dont l’accès est difficile. Ce projet, né en 2010 (la même année que l’arrivée du tram) et présenté une première fois au grand public en 2016 lors de la Journée du Patrimoine, permet de découvrir la ville autrement via l’immersion.

appli

Capture d’écran de l’appli « Angers Patrimoine caché ».

L’expérience se vit uniquement avec un casque comme le Google Cardboard. Techniquement, les prises de vue ont été réalisées avec un objectif fish eye ou grand angle. Les panoramas ont été faits à partir de collages de photos (fusion de points de contrôle). Cette base peut ensuite être enrichie avec des contenus textuels et auditifs. Ces solutions ont été préférées à la 3D, qui selon les intervenants « ne permettrait pas de reproduire à l’identique l’atmosphère du lieu ».

« Ami(s) » : un webdocumentaire interactif sur l’amitié

Le réalisateur, monteur et cadreur, Ronan Dabirand, est venu parler de son projet en cours de réalisation, « Ami(s) » : un webdocumentaire interactif sur l’amitié.

Ronan Dabirand a souhaité aborder le thème de l’amitié en s’inspirant de son histoire personnelle. Il y a 2 ans, en approchant de la trentaine, le réalisateur se questionnait sur les liens qui unissaient ses amis d’enfance malgré leurs différences de parcours.

projet Amis

Extraits du webdocumentaire « Ami(s) ».

 

Son objectif ? Proposer une œuvre, une réflexion sur un sujet complexe : l’amitié. Il souhaite utiliser la vidéo 360° pour proposer une expérience interactive et immersive au spectateur dans le but de découvrir progressivement l’univers de chaque personnage.

D’abord passif, ce dernier rentre peu à peu dans une phase immersive dans laquelle il peut interpeller les personnages, se retrouver au cœur de leurs interactions et devenir lui-même protagoniste en racontant sa propre histoire sur une plateforme collaborative.

L’agence Myoken et son projet en réalité mixte

Mickaël Marseul, co-dirigeant de l’agence Myoken, a présenté ses projets de jeu en réalité virtuelle réalisés pour des grandes marques.

L’un des plus gros succès de l’agence est un jeu, intégrant la réalité mixte, réalisé pour promouvoir la marque de vodka Poliakov. Pour cela, l’agence a conçu une série de trois films s’inspirant de l’univers de Poliakov. Ce projet a mobilisé 12 personnes (ingénieurs, illustrateurs, intégrateurs 3D, etc.) et a nécessité près de 3 mois de travail, en dehors des moments d’écriture.

Le principe ? Les joueurs explorent un environnement de glace pour délivrer l’aigle, emblème de la marque. Ils peuvent, grâce à un casque HTC Vive, se déplacer et interagir avec le monde virtuel dans lequel ils sont plongés.

Myoken

Un fond vert a été utilisé pour réaliser le projet de l’agence Myoken.

 

Les joueurs sont filmés devant un fond vert pendant qu’ils évoluent dans le jeu afin d’être réintégrés dans l’expérience qu’ils sont en train de vivre. Ainsi, les personnes autour peuvent suivre l’avancée des joueurs. Arrachage de câbles, collision avec des murs… l’expérience immersive peut tromper le joueur si celle-ci dure trop longtemps. « On parle aux couches les plus basses du cerveau donc les réflexes de peur ressurgissent» explique Mickaël Marseul.

Côté technique, ce dernier évoque des difficultés que l’équipe a pu rencontrer : défaut de parallaxes, caméras mal cadrées, etc. Maintenant, certains outils intègrent plusieurs paramètres (contenus 3 D, plans caméras, etc.).

« Corpus astralis » : passer du dessin à la réalité virtuelle

Christian Carreau, étudiant à l’école des Beaux-Arts d’Angers, a présenté son projet d’étude en cours de réalisation « Corpus astralis », utilisant les technologies de réalité virtuelle.

L’étudiant a souhaité reproduire sur des rouleaux de papier, la ville dont il est originaire à partir de captures d’écran de Google StreetView.

Il a ensuite décidé de remettre du volume dans ses dessins afin « d’avoir une expérience sensible avec le dessin» car cette représentation en 2D était selon lui « un filtre, une limite ». Pour réaliser ce passage de la 2D à la 3D et pouvoir se déplacer dans ses réalisations, il a utilisé Google Sketshup, un logiciel modélisation 3D et a sollicité une personne pour exporter le travail vers Unity 3D.

Le potentiel de la réalité virtuelle

Marc Bourhis, journaliste et consultant en innovation numérique, a clôturé cette rencontre en donnant quelques conseils pour se lancer dans la réalisation de contenus en 360° et en présentant les atouts et le potentiel de la réalité virtuelle.

Lire son article : « La Réalité Virtuelle : une opportunité pérenne pour les créateurs de contenus »

 

Ouest Médialab propose des sessions de formation sur la réalité virtuelle et la vidéo 360° à Angers, Nantes et Rennes : + d’infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *